Le grand départ !

La fin de la mission approche !

Notre mission touche à sa fin, et le grand départ pour le retour en France se profile. Nous sommes depuis maintenant  5 mois à Otavalo, en Equateur. Nous sommes arrivées dans un contexte très particulier, dans un pays en développement en pleine pandémie, en crise sanitaire et économique

Partant en mission dans ce contexte-là, nous avions conscience que celle-ci n’allait pas se dérouler comme prévu, et que nous devrions faire face à de nombreux défis supplémentaires. 

Nous avons accompagné plusieurs entrepreneursCarlos, Melany, Javier, Alessandra et UNACEM. Notre accompagnement n’a pas été évident dans un premier temps. Nous avons, comme de nombreux binômes avant nous, fait face à une barrière culturelle immense. Les entrepreneurs que nous accompagnons n’ont pas le même mode de vie, le même rapport au travail, au temps. Parfois, ils n’ont pas la même langue (certains ne parlant même pas l’espagnol mais un dialecte indigène, le Kichwa). 

Nous avons tenté de comprendre au mieux les besoins de nos socios, afin de leur proposer des solutions adaptées et pertinentes pour leur business (restauration, vente de nourriture à emporter, projet apiculture, etc…). Au final, nous avons partagé des moments forts et nous avons énormément appris d’eux. 

Bilan Otavalo dans le contexte COVID19

Nous sommes arrivées en pleine pandémie du COVID – 19. Au cours de la mission, nous avons fait face à des restrictions (couvre-feu, confinement d’un mois, port du masque, etc…), rendant l’accompagnement des socios plus compliqué. Actuellement, les restrictions s’assouplissent, et les équatoriens se font de plus en plus vacciner. 

Bilan socio et impact social

Notre but en partant avec IMPULSO était d’avoir un impact social. Nous souhaitions aider des entrepreneurs à développer leurs business. Certains des socios que nous avons accompagné ont apprécié nos conseils et ont mis en pratiques nos recommandations. Par exemple, Melany utilise davantage les réseaux sociaux et a appris à utiliser Canva pour ses supports visuels de communication. Pour d’autres, il faudra plus de temps pour que l’impact soit visible, et nous comptons sur la continuité des projets avec le binôme suivant (comme pour Carlos, avec qui nous avons bien avancé dans la préparation de son restaurant, mais qui n’a pas encore ouvert). 

Ce que nous avons appris

En Équateur nous avons vécu une expérience incroyable, et une immersion culturelle hors du commun. Nous avons appris à nous adapter, à ce mode de vie si différent, à un rythme particulier, lent, à une autre langue. Et nous avons également travaillé sur notre patience. De ce fait, nous avons appris à accepter que les choses ne se font pas au même rythme que celui auquel nous sommes habituées. Ensemble nous avons appris à prendre notre temps, et à profiter de nombreux moments libres pour visiter, s’émerveiller et profiter de tout ce qui s’offrait à nous. 

Apprentissage et découverte de l'amazonie
Plage en equateur, compétences et connaissances de l'équateur par le binôme

Nous sommes prêtes pour le grand départ, nous repartons très heureuses. Nous espérons que le prochain binôme qui prend notre suite à Otavalo bénéficiera d’un contexte plus favorable.

Encore une fois, nous vous remercions infiniment d’avoir participé à celle belle mission, d’avoir suivi nos avancées, nos aventures, et de nous avoir soutenues

Nous vous souhaitons une bel été, déconfiné et ensoleillé,

Un beso de Otavalo,

Joséphine et Marie