La vie en Équateur !

 

Hola a Todos ! 

On vous fait un petit point sur la vie en Équateur que nous menons. Nous allons super bien avec Marie, notre mission a bien évolué depuis la dernière newsletter. Nous avons progressé sur tous les sujets, établie une réelle relation de confiance avec nos socio, et avons réellement pris nos marques à Otavalo. On connait maintenant les bons plans, que ce soit au niveau restos, bars, épiceries, ou encore taxi et bus. 

Rentrons dans le vif du sujet !

Nos socios et nos ressentis

Nos socios

On a fini notre accompagnement avec notre socia Anita, on a fait notamment sa comptabilité, car il faut le dire c’était pas la joie. Quand nous avons trouvé des factures de 2017 dans la comptabilité 2021, on s’est tirées les cheveux. Pas de panique, tout est maintenant en règle. Ensuite, nous avons rencontré un nouveau socio, Marcel qui tient un restaurant près de la place principale. Avec lui, nous avons bien avancé aussi. Nous avons fait toute sa comm’ : insta, facebook, et même des interviews type konbini. Enfin, avec notre troisième socio, Jhon (qui veut developper un centre de tri de palettes), nous avons élaboré un plan d’action: recherche de fournisseurs, recherche de clients potentiels, investissements nécessaire, remise en état des locaux. Cela avance bien avec lui, malgré le fait que ce soit un projet qui prendra encore de longues années.

Notre ressenti

Notre ressenti par rapport à tout cela, c’est surtout le décalage entre notre vision occidentale du développement d’une société et la vision locale (très court terme) de nos entrepreneurs. Ici, on ne peut prévoir un plan stratégique sur 2, 5, 10 ans, c’est vraiment au jour le jour et c’est parfois frustrant. Et puis il y a aussi une différence culturel, notamment sur les faux plans. Ici, c’est courant de ne pas venir au rendez-vous qui était fixé depuis déjà 3 jours, sans même prévenir. 

Bilan

Finalement, nous sommes quand même très heureuses d’être en Equateur. Nous nous rendons compte de la chance d’être ici et de l’opportunité que nous avons saisi. Apprendre la culture équatorienne, en vivant dans la Cordière des Andes est une vraie belle expérience.

Sarah et Marie en Equateur avec leurs socios

La découverte du pays: nos week-ends !

Banos

Nous avons été à Banos, une ville au Sud-Est de Quito. C’est absolument magnifique, nous avons loué des vélos et nous avons fait toute la route des cascades avec (4-5h A/R). Banos est une ville assez festive, plutôt jeune, avec beaucoup de bars et de soirées, et ici rien n’est fermé donc tu peux y faire la fête à gogo.

Montecristi

Nous avons aussi été à Montecristi. Une ville ou il est coutume de faire les fameux panamas (chapeaux). Les deux villes productrices en Equateur sont Montecristi et Cuenca. Le paysage autour de Montecristi est assez impressionnant. On croirait être en Afrique, dans un safari, les troncs des arbres ont une forme particulière, il y fait très chaud entre 25 et 40 degrés. Si vous pouvez y aller un jour, ne manquez pas cette région. 

Puerto Lopez

Nous avons décidé d’y aller avec un autre binôme: Marie et Joséphine. Puerto Lopez est considéré comme le Galapagos des pauvres. En fait, Puerto Lopez se trouve sur la cote équatorienne, et on y trouve la même faune et flore que sur les iles Galapagos, sauf que c’est beaucoup beaucoup moins cher. C’était vraiment très beau, et nous recommandons vivement cet endroit.

L’amazonie

Dernier week-end marquant: notre périple en Amazonie, après 16 h de voyage nous sommes finalement arrivées à notre camp de base. Nous n’avons qu’un conseil : allez-y, l’Amazonie c’est mieux qu’un rêve. Faire 16h aller, et 16 h retour c’est pas grave, te faire manger par les moustiques c’est pas grave, ni même de très peu manger, car à la fin, l’Amazonie ca restera un des meilleurs souvenirs de ta vie.

Sarah et Marie voyagent en Equateur et découvrent les différentes régions
Désert au coeur de l'équateur

Hasta luego !

 

Marie et Sarah