L’économie sociale et solidaire est une économie où la finalité sociale est fondamentale. 

Parmi les nombreuses définitions que l’on trouve, pour nous l’économie sociale et solidaire est une économie dont les activités et les buts sont fondés sur la solidarité, l’intérêt général et l’utilité sociale.

L’économie sociale et solidaire (l’ESS) – reconnue par la Loi du 31 juillet 2014 – combine deux notions qu’on oppose souvent : l’économie et le social. L’ESS correspond aussi à l’ensemble des activités entrepreneuriales portées par un objectif social fort. S’ajoute à cela une volonté de ses membres d’en faire un projet économiquement viable. En bref, c’est mettre l’économie au service du social et de l’impact positif.

Comment se caractérise l’Economie Sociale et Solidaire ? 

Les éléments suivants sont clés pour comprendre ce monde particulier :

  • Comme l’économie “classique”, les acteurs de l’ESS visent la rentabilité économique. En revanche, réaliser du bénéfice n’est pas la raison d’être principale au sein de ce monde florissant. L’activité à impact est le coeur du sujet, et les bénéfices sont principalement réinvestis dans l’activité au service de la cause sociale et/ou environnementale. L’objectif premier d’une entreprise de l’ESS n’est donc pas lucratif.

 

  • Chaque acteur de l’ESS se tourne vers une mission qui répond au(x) besoin(s) d’une communauté. La variété des causes soutenues est très importante :
    • lutter contre la pauvreté,
    • protéger l’environnement et l’écologie, former à des compétences,
    • favoriser l’inclusion,
    • lutter contre l’exclusion sociétale, du travail et/ou financière,
    • rendre accessible des biens et services aux plus démunis,
    • recycler des matières premières ou produits transformés.

 

  • La gestion démocratique est généralement clé chez les acteurs de l’ESS. L’ADN de ses acteurs étant d’être au service de l’intérêt général. Ceux-ci ont souvent un fonctionnement coopératif voire participatif, et une gouvernance collective et démocratique, qui peut être désintéressée du résultat financier.

Quelle forme juridique pour l’ESS ? 

Les entreprises de l’ESS se distinguent également par leur forme juridique, d’une variété importante. Elles prennent la forme d’entreprises sociales, d’associations, de coopératives, de mutuelles, de fondations… le tout étant de servir une cause à impact et l’intérêt collectif !

Quel secteur ?

Quelque soit le secteur d’activité, une entreprise peut faire partie de l’économie sociale et solidaire.
exemple d’entreprises de l’ESS :

 

  • une association internationale comme Emmaüs ;
  • le magasin BioCoop près de chez vous ;
  • l’association sportive du coin qui s’occupe gratuitement de vos enfants ;
  • une banque comme le Crédit Coopératif ;
  • une entreprise du bâtiment rassemblant 60 artisans sous forme de coopérative ;
  • et bien d’autres ! Comme l’ensemble du tissu associatif, que l’impact soit local et/ou international.

L’ESS en quelques chiffres

  • 10.5% de l’emploi français
  • 13.9% de l’emploi privé
  • 2.37 millions de salariés
  • 221 325 établissements

Des dérives aussi dans l’ESS

Certaines entreprises sont qualifiée d’ESS par leur statut juridique ou par ce qu’elles estiment être leur raison d’être. La frontière est parfois maigre. Certains acteurs se proclamant de l’ESS n’en respectent pas les valeurs fondamentales. Ils ont des comportement bien éloignés de l’ESS et ne servent pas l’intérêt général.

Il est vrai que la limite est difficile à définir, et que quel que soit la forme juridique, le fonctionnement et l’activité, créer et gérer une entreprise est difficile… alors imaginez dans l’ESS ! Mener à bien un projet à impact avec les rouages de l’économie “classique” est un défi magnifique.

Ce sont ces défis et ces acteurs que nous préférons mettre en avant pour finir cet article. Tous ceux qui font l’économie sociale et solidaire et qui ont pour vocation réelle d’améliorer le monde dans lequel on vit.

Bravo et Merci !

Retrouvez de plus amples informations sur l’Economie Sociale et Solidaire en cliquant ici

Vous souhaitez plus d’informations sur les mission de nos binômes ? RDV sur le blog :

https://impulso-al.org/blog/