Impulso convié à intervenir à la conférence sur la finance responsable organisée par le Noise ESSEC et ESSEC Transaction

 

Le 02 mars, Impulso est intervenu lors d’une conférence sur la finance responsable organisée par le Noise ESSEC et ESSEC Transaction. Clément et Cyrille ont pu présenter l’association Impulso et son action ainsi qu’évoquer l’impact du micro-crédit en Amérique Latine. Dans un second temps, ils ont répondu à de nombreuses questions pertinentes. 

Vous pouvez retrouver l’histoire de l’association en cliquant ici.

Cyrille et Clément lors de la conférence organisée par l'ESSEC

Les meilleures questions 

– Pourquoi intervenir en Amérique Latine et non pas en France ? 

A terme, Impulso souhaiterait avoir de l’impact en France, mais en attendant :
– l’association est née dans le cadre d’une année de césure à l’étranger
– la pratique du micro-crédit est très développée en Amérique Latine
– le besoin sur place est énorme et donc l’impact est d’autant plus fort en Amérique Latine qu’en France
– l’impact est facilité grâce à l’espagnol, parlé dans 15 pays

 – Comment être sûr de ne pas imposer notre esprit occidental aux locaux lors de l’accompagnement ?

Les valeurs et l’humilité des volontaires sont des caractéristiques fondamentales et nécessaires pour ne pas imposer un état d’esprit mais bien accompagner les entrepreneurs. L’expérience sera enrichissante pour les entrepreneurs mais aussi pour les volontaires que ce soit en terme d’échanges, de découvertes ou d’expériences.

– Pourquoi vous concentrer sur le “micro” alors que nous savons que le changement passera par le “macro”?

Selon Impulso, le changement doit s’opérer à tous les niveaux. L’association essaie d’avoir une approche humble et pragmatique. Notre action à taille humaine permet d’avoir un impact concret.

Vous souhaitez plus d’informations sur les mission de nos binômes ? RDV sur le blog :

https://impulso-al.org/blog/

NB : dans le contexte de crise sanitaire actuelle, nos volontaires sont rentrés sur le territoire français et notre activité en Amérique Latine est en suspens.