NOS PREMIERS PAS EN TANT QUE VOLONTAIRES AU GUATEMALA

Bonjour à toutes et à tous,

Il y a un mois jour pour jour, nous avons fait nos premiers pas sur le sol guatémaltèque. Nous savourons chaque moment qui a le goût de première fois. Premiers haricots rouges, premiers trajets en chicken-bus, premiers rendez-vous.

Laissez nous vous raconter !

APPRENDRE A S’ADAPTER A LA CULTURE LOCALE 

L’OUVERTURE, LA REGLE D’OR

Comme dirait Pierre Desproges : “L’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne” Les indigènes guatémaltèques, par leur histoire, ont tendance à être méfiants. Nous prenons donc le temps de discuter avec eux afin de les connaître personnellement, de comprendre chaque entreprise et de gagner leur confiance. Tout cela afin de commencer à travailler sur une base saine, main dans la main !

LE RAPPORT AU TEMPS 

Nous comprenons petit à petit le rapport au temps des guatémaltèques, ce qui modifie également le nôtre. Les rendez-vous se planifient aussi vite qu’ils s’annulent et nous adaptons notre emploi du temps au fil des imprévus. On adore que chaque jour ait son lot de surprises, on est toujours occupée.

LES TRADITIONS

Nous adorons observer dans notre quotidien les manifestations de ce joyeux mélange culturel provenant de l’héritage Maya, Indigène et de la colonisation. On s’amuse à deviner la provenance des bus et pick-ups par la manière dont sont habillées les personnes à bord, on repère les “tortillerias” à un rayon de 50 mètres aux bruits que font ces femmes en modelant la fameuse galette de maïs et on s’endort avec les chorales des nombreuses églises environnantes.

 

 

 

NOS PREMIERS RENDEZ-VOUS

CAROLINA DE RED FASCO

Nous avons rencontré Carolina, une femme inspirante qui gère un réseau de 10 Institutions de Micro-Financement (IMF). C’est notre interlocutrice principale. Elle est très engagée dans notre projet et on sait qu’on peut compter sur elle

FRANCISCO D’ADICLA

Nous avons vécu une semaine dans la famille de Francisco qui est le responsable dans l’IMF avec laquelle nous travaillons: Adicla. Ces quelques jours nous ont permis de vivre dans une famille traditionnelle, de visiter les locaux d’Adicla et d’avoir une liste d’une trentaine d’entrepreneurs avec lesquels nous avons établis un premier contact.

LES ENTREPRENEURS

A ce jour, nous avons rencontré une dizaine d’entrepreneurs à qui nous avons expliqué notre projet. Nous continuerons avec ceux dont les attentes correspondent à nos capacités. Certains ont déjà vu l’opportunité de travailler avec nous et nous ont parlé de leurs projets (design d’un logo, cours d’informatique, peinture de la façade, etc.). On est stimulée par ces différentes rencontres qui vont nous apporter autant sur le développement de nos compétences que sur le plan humain !

 

Edgar, qui a monté son Cybercafé, souhaiterait changer de logo, de slogan, et améliorer sa communication dans les villages autour pour attirer plus de clients.

Maria Cosigua, une entrepreneuse passionnée par la couture, voudrait repeindre sa façade pour afficher visiblement l’objet de son commerce.

 

Merci de nous soutenir et de nous suivre dans nos projets au Guatemala. Nous sommes bien motivées en ce début de mission, et nous serons ravies de partager les avancées des projets avec vous dès le mois prochain.

Hasta luego, que le vaya bien !

Julie et Valentine

 

Retrouvez toutes les nouvelles de nos volontaires, découvrez qui sont nos entrepreneurs et connaissez nos pays d’action et nos partenaires !